Une entreprise d’Austin (Texas) doit relever tout un défi : créer des pizzas comestibles à l’aide d’une imprimante 3D. Un peu fou, dites-vous? C’est pourtant très sérieux.

À preuve, la National Aeronautics and Space Administration, mieux connue sous l’acronyme NASA, a versé une subvention de 125 000 $ à la Systems and Materials Research Corporation. Et la firme texane pourrait éventuellement réussir sa mission.

Pourquoi ? La réponse est toute simple. La pizza est un mets réalisé par couches. Il y a la pâte, la sauce, les garnitures et, bien sûr, le fromage. Or, d’après la NASA, un tel mets peut être fabriqué par une imprimante à trois dimensions munie de cartouches contenant des nutriments, des poudres comestibles et des huiles. Il suffit de mélanger le tout en pesant sur le bouton de démarrage, puis d’attendre que le repas se matérialise.

Impossible? Hé bien non! L’entreprise qui a décroché le contrat a déjà fabriqué des biscuits au chocolat à l’aide d’une imprimante. Le projet est piloté par un ingénieur, Anjan Contractor, qui a déjà dégusté quelques-uns de ces biscuits.

En fabriquant de la nourriture avec une imprimante, l’Agence Spatiale américaine ne compte pas révolutionner l’industrie alimentaire. Elle souhaite seulement offrir des menus différents aux astronautes qui effectuent de longs séjours dans l’espace : une mission vers Mars par exemple.

Qui plus est, les aliments « imprimés » peuvent être conservés une trentaine d’années.

Pour le moment, cette technologie n’est pas à la portée de toutes les bourses. Le prix d’une imprimante industrielle varie de 10 000 $ à plus d’un million de dollars. Et encore, les modèles ne servent qu’à imprimer avec de l’encre.

Même si nous sommes encore loin de la pizza aux lèvres, il est possible qu’un jour, à votre domicile, vous puissiez imprimer votre repas, et non la recette!


Un biscuit au chocolat imprimé…

Vous aimerez aussi

Commentaires