C’est connu : la crainte des attaques de requins a pris de l’ampleur avec la sortie du film Jaws (Les dents de la mer). Et, ironiquement, ce film était voué à l’échec en raison des retards et des dépassements de coûts. Or, l’arrivée d’un tout jeune réalisateur, Steven Spielberg, a sauvé le film et propulsé ce poisson au rang des méchants.

Depuis, l’industrie cinématographique a exploité le requin comme animal dangereux pour l’homme. Les suites de Jaws, l’histoire de Bethany Hamilton, de même que celle d’Eileen et de Thomas Lonergan se sont retrouvées au grand écran.

Jaws (1975)
Des attaques survenues dans le New Jersey entre le 1er et le 12 juillet 1916 ont inspiré l’écrivain Peter Benchley. Il a pondu le roman Jaws qui a servi de base au film du même nom.

Le 1er juillet, Charles Vansant, 25 ans, est attaqué par un squale alors qu’il nage vers la rive, à Beach Haven. Un surveillant réussit à l’arracher de la gueule du requin, mais l’infortuné baigneur décèdera quelques heures plus tard.

Le 6 juillet, cette fois à Spring Lake, Charles Brunder, 27 ans, se baigne à une centaine de mètres du rivage lorsqu’il est attaqué par un requin. Deux personnes tentent de lui porter secours et tirent l’infortuné baigneur de l’eau teintée de sang. Mais le squale lui a déjà arraché les deux jambes et le jeune homme décède lors de son transport vers la berge.

Le 12 juillet, les attaques se multiplient dans la crique de Matawan. Vers 14 h, un jeune enfant, Albert O’Hara est heurté par un requin. Il survivra. Quelques secondes plus tard, Lester Stilwell, 11 ans, est entrainé au fond de l’eau par un squale. Il y laissera sa vie. Stanley Fisher, 24 ans, plonge pour lui porter secours et est attaqué par le requin qui lui mutile la jambe droite. Il ne survivra pas à ses blessures. Pourtant, un capitaine à la retraite avait signalé la présence d’un requin d’environ 2,45 mètres, mais personne ne l’avait cru. Ça vous rappelle quelque chose ?

Puis, 30 minutes plus tard et un kilomètre plus loin, Joseph Dunn, 14 ans, est mordu à la jambe droite par une bête alors qu’il tente de sortir de l’eau. Des témoins lui viennent en aide et arrachent l’adolescent des mâchoires du prédateur. Il survivra, mais les médecins ont dû l’amputer à la hauteur de la cuisse.

Open Water (2003)
Deux Américains : Eileen et Thomas Lonergan, respectivement âgés de 28 et 33 ans, participent à une excursion de plongée sur la grande barrière de corail, en Australie, le 25 janvier 1998. Le bateau d’excursion s’arrête à 40 miles nautiques de la côte et les participants à l’excursion plongent sans un secteur appelé Fish City en raison de sa vie marine abondante. Après une plongée de 40 minutes, les excursionnistes remontent dans le bateau. Les préposés, peu expérimentés, retournent à Port Douglas avec deux passagers (Eileen et Thomas)  en moins. Ils retrouvent les effets personnels du couple, mais présument qu’il s’agit d’un oubli. Leur disparition est finalement signalée 48 heures plus tard. On présume que le couple a été dévoré par des requins, mais les corps ne furent jamais retrouvés.

Mais une zone d’ombre plane au-dessus de cette disparition. Des Aborigènes ont retrouvé, intacts, les équipements de plongée du couple, de même que leurs vestes de flottabilité. Meurtre suivi d’un suicide, pacte de suicide, disparition volontaire ? Le mystère demeure entier.

Eileen et Thomas Lonergan

Soul Surfer (2011)
Bethany Hamilton est  passionnée du surf. Née en 1990 à Kauai (Hawaï), elle entreprend la pratique de ce sort à 5 ans. Huit ans plus tard, soit le 31 octobre 2003, elle perd le bras gauche lorsqu’attaquée par un requin. Amputée, elle fera preuve d’une détermination hors du commun. Alors que l’équilibre est essentiel pour tout surfer, elle reprend la pratique de son sport un mois après l’attaque et participe à une compétition en janvier 2004. Cette année-là, elle remporte un prix pour le meilleur retour à la compétition pour une athlète. En 2005, elle est proclamée championne de la National Scholastic Surfing Association, puis elle devient vice-championne du monde, catégorie junior, lors d’une compétition tenue en Australie en janvier 2009, derrière la Française Pauline Ado.

Soul Surfer (Bethany Hamilton)

Quelle sera la prochaine histoire inspirante ?

 

Vous aimerez aussi

Commentaires