2001 : l'été du requin

Véritable phénomène ou invention des médias, l’été 2001 a été baptisé « Summer of the sharks », soit l’été des requins. Mais pourquoi ?

En fait, c’est un incident, survenu le 6 juillet, qui a fait « saliver les médias ». Jessie Arbogast se baignait en Floride, dans les eaux qui bordent le Parc national côtier de Gulf Island, lorsqu’un requin lui a arraché le bras. Les secouristes ont toutefois réussi à tuer le poisson et à récupérer le bras de l’enfant. Encore aujourd’hui, le jeune homme a conservé des séquelles importantes suite à cette attaque.

Il n’en fallait pas plus pour que les médias s’intéressent à cet incident, puis se mettent à compiler les attaques de squales. Cet été-là, ils en ont répertorié 76, un peu partout dans le monde. Cinq d’entre elles étaient mortelles. Parmi celles-ci, on note l’observation d’un rassemblement de dauphins en Australie, quelques minutes seulement avant l’attaque mortelle d’un requin sur un homme de 40 ans; puis une autre attaque mortelle sur une plage de Virginia Beach, quelques jours plus tard.

Au Massachusetts, un requin aurait même attaqué à plusieurs reprises un bateau d’excursion, terrorisant les passagers.

Les trois principaux réseaux américains de télévision, ABC, CBS et NBC en ont fait leurs choux gras. En fait, les attaques de requins sont devenues le troisième sujet en importance chez ces médias, entre janvier et septembre. Seuls les feux de forêt dans l’Ouest américain  et le meurtre de Chandra Ann Levy, 24 ans, la présumée maîtresse d’un membre du Congrès américain, ont retenu davantage l’attention des médias.

Ironiquement, l’été 2001 ne fut pas l’année de tous les dangers. En fait, pas moins de 85 attaques avaient été signalées l’année précédente. Celles-ci avaient fait 12 victimes. On est donc loin des 76 attaques et 5 victimes de l’année des requins.

Selon les statistiques répertoriées entre 1901 et 2001 (cent ans), 710 attaques ont été signalées aux États-Unis, 324 en Australie, 291 en Afrique et 2… au Canada.

Finalement, les attaques terroristes du 11 septembre 2001 ont détourné l’attention des médias américains. Ils venaient tous de trouver un autre sujet, important certes, dans lequel ils pouvaient mordre à belles dents.

Cover Time magazine

Vous aimerez aussi

Commentaires