Il est difficile de ne pas se sentir découragé et impuissant devant l’état actuel de la planète. C’est pourquoi il est bon de se rappeler qu’il y a plein d’initiatives qui donnent espoir. En voici quelques-unes tout près de nous.

 

Les fermes en milieu urbain

Fermes Lufa

Les Fermes Lufa, dont les serres se trouvent sur le toit d’un édifice du Marché Central à Montréal, ont fait les manchettes un peu partout dans le monde.

 

Les toits verts

toit vert bibliothèque Charlesbourg

On voit de plus en plus de toitures végétales au Québec. En milieu urbain, ils réduisent les îlots de chaleur, purifient l’air, aide à la biodiversité, permettent de réaliser des économies d’énergie et de protéger et prolonger la durée de vie de la membrane du toit.  Certains restaurants et hôtels font pousser des herbes et autres fleurs comestibles sur leur toit. Sur notre photo, le toit végétal de la bibliothèque Paul-Aimé-Paiement à Charlesbourg.

 

L’apiculture citadine

Abeilles et ruche

Des abeilles en ville? C’est possible et même souhaitable pour la biodiversité. Le Cegep Ahuntsic à Montréal a installé des ruches sur le toit vert de l’établissement. On retrouve des ruches et un potager sur les toits du château Frontenac à Québec. Dans certaines conditions, c’est même possible d’accueillir une ruche dans sa cour. Pour ce faire, on prend connaissance de la règlementation provinciale et municipale.

 

Louer/partager sa cours arrière pour le jardinage

potager cour arrière

Vous avez de l’espace, mais pas de temps pour jardiner? Pourquoi ne pas louer votre espace? Le partage de cours arrières n’est pas nouveau, mais il s’organise de plus en plus. À Brooklyn, Portland ou Paris par exemple, des entreprises peuvent transformer votre cour en potager. À Montréal, Agriculture Montréal offre la possibilité de partager son jardin. Pourquoi ne pas lancer votre propre mouvement de partage de potager dans votre région?

 

Les ruelles vertes

Ruelle verte Montréal

Reverdir une allée asphaltée afin que tout le voisinage en profite, c’est bon pour l’environnement et pour tisser des liens avec son entourage. 

 

D’autres bons coups?

Espace pour la vie, qui regroupe l’Insectarium, le Jardin, botanique, le Biodôme et le Planétarium a mis sur pied le Camp de base 1000 jours pour la planète. On peut y voir les bons coups des ambassadeurs, des gens comme nous qui ont décidé de faire leur part. Inspirant!

 

Vous aimerez aussi

Commentaires