Eaux troubles du crime - Faux ossements 1

Une des étapes qu’il faut souvent accomplir en direction artistique pour donner l’impression que les objets (ou même les lieux ou les costumes) ont une histoire est de tenter de vieillir leur apparence. On appelle cette étape « faire la patine » ou « patiner » quelque chose.

Pour le cas ci-présent Paxton, l’accessoiriste, doit réussir à uniformiser de faux os et leur donner un aspect vieilli afin de donner l’impression qu’ils ont été retrouvés dans un marécage. Il emprunte un faux crâne humain au réalisateur - après 6 années passées à tourner Eaux troubles du crime, c’est le genre d’objet qu’on accumule! Tous les autres « os » sont loués à une compagnie de location d’accessoires. Il reste maintenant à les patiner.

La vidéo qui suit vous présente son travail.

Commentaires