Eaux troubles du crime - Chien limier

Lors du tournage des reconstitutions pour l’épisode sur l’affaire Pamela Bischoff, nous avons eu la chance de recevoir la visite d’un magnifique chien de Saint-Hubert (Bloodhound en anglais). Il s’agit d’une race de chien qui est utilisée pour chercher et retracer des êtres humain depuis le Moyen Âge. Les chiens de Saint-Hubert savent reconnaître l’odeur des humains même quelques jours après leur passage. Ils ont donc souvent été utilisés par la police pour retrouver des individus disparus.  C’est d’ailleurs pourquoi on les appelle aussi « chiens limiers ».

Dans le cas de Pamela Bischoff, un homme et son chien limier se sont portés volontaire afin d’aider à la recherche de la disparue. Ils ont rapidement trouvé un indice qui a permis à la police de faire la morbide découverte du corps de la victime.

Pour recréer la scène, Yann, le coordonnateur de production d’Eaux troubles du crime, a réussi à dénicher une superbe chienne limier britanno-colombienne qui a pu jouer le rôle de ce chien.

Comme pour toutes les scènes où des animaux sont présents, il faut toujours prévoir plus de temps de tournage. Leur nature imprévisible fait en sorte qu’on ne sait jamais s’ils auront envie d’exécuter au bon moment l’action nécessaire à la scène. Mais comme cette chienne était bien dressée, il nous a fallu somme toute peu de temps pour réussir à mettre en boîte le plan qu’il nous fallait!

Je vous invite à rencontrer Au (il s’agit du nom donné à l’or en tant qu’élément chimique), la chienne vedette ainsi que Vince Bialkowski, son maître.
 

 

Commentaires