1000 jours pour la planète - Voix maritimes: Peindre la lumière (Cap Tourmente)

1000 jours pour la planète

À travers les volées d’oies blanches qui viennent se poser sur les berges du Cap-Tourmente une fois l’automne venu, on discerne deux petits points rouges qui scintillent à l’horizon. Ces lumières au milieu du fleuve, Adrien Bolduc les connaît bien : ce sont celles des phares du Banc Brûlé, où il fut jadis gardien. Octogénaire attachant, retraité depuis des années, M. Bolduc peint avec sensibilité la beauté du territoire où il a toujours vécu: le cap, le fleuve, les oies, les bateaux et les phares...

03:40